• - Et le treujenn gaol ?

     ... ET LE TREUJENN GAOL DANS TOUT ÇA  ?

     

    Treujenn gaol... Kézaco ?

     

    En voilà encore une bonne question !

     

     Historiquement, "treujenn gaol" ("trognon de chou" en breton) a été le surnom donné aux premières clarinettes arrivées en Bretagne, à cause de leur forme évoquant...
    ... Un trognon de chou...

    Pier an dall, sonneur de treujenn gaol au 19è siècle
    Pier an Dall (1832-1908)

     

    Les Bretons ayant l'habitude d'utiliser des sonneurs pour l'animation des événements sociaux festifs, dans des environnements parfois bruyants (mariages, foires, marchés et autres), les sonneurs de clarinette ont développé un jeu adapté à cette utilisation (évoquant celui de la bombarde), avec des attaques mordantes, toujours dans le registre aigü de l'instrument, dans l'optique d'obtenir un puissant volume sonore.

     

    Actuellement, quand on parle de "treujenn gaol", on parle plus de cette façon de jouer que de l'instrument lui-même, car même si les clarinettes ont évolué depuis, et que la plupart des sonneurs utilisent des clarinettes modernes, ce type de jeu typiquement breton - avec un son puissant, allié à des attaques mordantes - est resté le même.*

     

    En définitive, une phrase qu'on entend souvent dire résume très bien tout ça :
    " LE TREUJENN GAOL, C'EST LA CLARINETTE QUI PARLE BRETON  " !

     

    La pratique du treujenn gaol est restée bien vivante en Bretagne, plus particulièrement dans ses terroirs historiques, en haute Cornouaille et dans le Trégor

    Ecouter du treujenn gaol : suite fisel

     

     Pour en savoir plus, je vous invite à visiter ce site entièrement dédié au treujenn gaol :
     
     ... Et plus particulièrement cet article sur PIER an DALL
     
     
     
     
     

    *  Cette façon traditionnelle d'utiliser les instruments, en les faisant "sonner" (comme on ferait sonner des cloches) est la raison pour laquelle on parle de "sonneurs", autant pour le treujenn gaol que pour la bombarde ou le biniou.

     
     
     
     
     
     

    Haut de la page
    Haut de la page

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :